Bio

Une jeune femme de son temps

« Du sang neuf dans la chanson, une relève qui nous sort de notre gourde paresse, une relève qui prend ses contemporains par la main pour saluer ses aînés. »
David Desreumaux – hexagone.me

 

Alors que le monde résonne des chants de joie de Berlin brisant son mur, la Seine-et-Marne accueille Missonne pour un long concert ininterrompu !

Ses premiers pas la dirigent tout droit vers une grosse bête à sons : le piano familial, elle s’initie aux subtilités du mode dorien.

A quatre ans, ses parents l’inscrivent au conservatoire pour endiguer son appétit de musique.

Au même âge, Missonne rencontre les mots compliqués. Plus ils sont compliqués, plus elle les aime. Dans sa chambre, elle organise de grandes conférences pédagogiques devant un public choisi et admiratif : ses poupées. Pour ne pas perdre leur attention, elle parsème ses discours d’accents régionaux et internationaux, ce qui l’amène rapidement à posséder une vaste palette d’imitations. Le boulanger du quartier et sa boulangère, le boucher et son apprenti, la remplaçante de la maîtresse et tant d’autres s’en souviennent encore.

Comme Mozart – oui : comme Mozart, car Missonne aime bien se la péter un peu – elle a cinq ans lorsqu’elle compose ses premières mélodies inspirées de l’univers Disney et de comédies musicales.

Entre ses cours de piano et sa scolarité, Missonne se confectionne un mini studio d’enregistrement… Faire des montages sonores (petites histoires et chansons) à l’aide de deux Dictaphones et d’un synthétiseur, devient son passe-temps favori !

À 15 ans, elle s’ennuie au lycée. Entre théorème de Thalès et équations à double inconnue, elle enregistre à quatre mains, avec sa meilleure amie, une maquette d’album consacrée au Ragtime : « Casse-Tête Chinois ».

Plus sensibles aux tribus étranges des « Dièses onze » et du « Bdim » qu’aux concertos et la musique de chambre, elle intègre le Centre des Musiques Didier Lockwood pour un cursus jazz de deux ans. Son jeu de piano prend alors une nouvelle direction. Mêlant musique classique et jazz ses compositions s’en ressentent immédiatement et se rapproche de la Chanson Française. Ses mélodies légères, savantes et inventives servent de décor à des textes d’un humour tantôt grinçant, tantôt burlesque, où poésie et gentillesse affleurent à tout moment.

Cette nouvelle inspiration la mène vers la Manufacture Chanson où elle rencontre différents artistes qu’elle choisit d’accompagner pour s’aguerrir à la scène. Elle se familiarise ainsi à de nouveaux genres musicaux, et travaille les arrangements.

En 2015, elle présente son 1er album : « Panique attentionnée ».

Aujourd’hui, elle se produit régulièrement à Paris et en province, présentant un répertoire d’une rare fraîcheur, créant une complicité instantanée avec le public qui en redemande.

Un concert de Missonne, c’est une surprise unique, une expérience inoubliable, où l’on passe d’un sourire charmé à des larmes discrètes, avant de succomber aux immenses éclats de rire qu’elle suscite.

Missonne fait chavirer la salle.

La nouvelle chanson française s’appelle Missonne.